Formation à la prise en charge de la douleur et aux soins palliatifs

En Afrique sub-saharienne, le cancer constitue la troisième cause de mortalité (après les pathologies infectieuses et les maladies cardio-vasculaires). La plupart des patients qui consultent pour des tumeurs malignes dans les structures hospitalières arrivent encore à des stades très avancés, souvent incurables. Néanmoins ces patients devraient au moins pouvoir bénéficier des soins palliatifs de confort.

Comme en Europe, les soins palliatifs sont essentiels pour pouvoir donner aux patients une qualité de vie humainement acceptable.

L’évaluation des cycles de formation continue organisés en Afrique de l’Ouest ces dernières années par l’AMCC a montré les difficultés de prise en charge de la douleur, liées essentiellement à :

  • Un manque d’évaluation systématique de la douleur,
  • Une insuffisance de maîtrise de prescriptions d’antalgiques,
  • Des difficultés d’approvisionnement en médicaments,
  • Un contexte social particulier associant problèmes financiers et difficultés à exprimer la douleur et la souffrance psychologique,
  • Une souffrance des soignants relative à leur impuissance.

Actuellement il n’y a pas encore d’unités ou de services de soins palliatifs dans les pays francophones (excepté quelques établissements de soins confessionnels ou militaires). Or le continent africain est une terre où la pauvreté pourrait ne pas rimer avec absence de soins palliatifs car ces soins sont peu coûteux.

Dans une partie de l’Afrique de l’Est anglophone, le modèle de soins palliatifs proposé par l’Ouganda est aujourd’hui un succès avec notamment l’utilisation de la morphine en poudre pour lutter contre la douleur.

L’AMCC a donc élaboré depuis des années un programme de formation continue en soins palliatifs et prise en charge de la douleur avec l’aide d’équipes médicales africaines volontaires. Un soutien financier a été apporté par l’INCTR, la Ligue Nationale Contre le Cancer, le programme PACT de l’AIEA, Hospice Africa France. Des équipes multidisciplinaires de 9 pays ont déjà participé à ces cycles de formation.

Ce programme initié au Burkina-Faso, étendu au Mali et au Cameroun sera poursuivi en Ouganda dans le centre international de formation en soins palliatifs de Kampala, ouvert aux francophones pour la première fois. Cette formation visant le personnel médical et paramédical permettra à terme de créer des centres référents pour l’Afrique francophone.

Parallèlement à la formation des équipes, l’AMCC participe à la sensibilisation des autorités locales pour une prise en charge de la douleur et des soins palliatifs, efficace et peu onéreuse.

Dans cette optique, l’AMCC a établi un partenariat avec l’Association Francophone de Soins Oncologiques de Support (AFSOS) pour organiser annuellement des rencontres franco-africaines alternativement en France ou en Afrique. Les premières journées ont eu lieu à Abidjan (Côte d’Ivoire) en septembre 2013.  Les prochains ateliers seront organisés en 2015 au Congo Brazzaville.

Documents

video Soins palliatifs Cotonou avril 2017video Soins palliatifs Cotonou avril 2017 (2)

Programmes

Conférences

En savoir plus  

Formations

En savoir plus